University of Western Ontario - Electronic Thesis and Dissertation Repository

Degree

Doctor of Philosophy

Program

French

Supervisor

Ileana Paul & David Heap

Abstract

Cette thèse est une étude des noms composés. Plus spécifiquement, cette étude se concentre sur la question des noms composés en turc et du morphème –(s)I dans l’approche de la Morphologie distribuée. Dans le Chapitre 3 je suggère que le morphème –(s)I est généré dans la position du n – noeud qui nominalise et catégorise la √racine. J’étudie la question de l’ordre du morphème –(s)I avec d’autres morphèmes : morphèmes dérivationnels et le morphème du pluriel. Je propose que les morphèmes dérivationnels nominalisants sont des √racines liées qui fusionnent avec des √racines libres au-dessous du niveau du n (morphème –(s)I). Dans le Chapitre 4 je présente des données novatrices de la coordination des noms composés émergeant de deux études de jugements de grammaticalité et d’acceptabilité. Les résultats de ces études révèlent plusieurs propriétés du morphème –(s)I, du morphème du pluriel et du morphème de possession. Le Chapitre 5 donne l’explication de ces données avec l’analyse des noms composés présentée dans le Chapitre 3. Les questions problématiques de la distribution complémentaire entre le morphème –(s)I et Poss, de l’ordre du morphème –(s)I et du morphème du Pl sont résolues avec les processus de Dislocation Locale et d’Appauvrissement. Je montre qu’il faut faire une distinction entre les constructions agrammaticales (syntaxiquement mal formées) et les constructions inacceptables (syntaxiquement bien formées, mais pragmatiquement anormales). Je propose également une contrainte de coordination appliquée au niveau de l’Encyclopédie. Cette étude permet de rendre compte des propriétés morphosyntaxiques des noms composés en turc et explique la fonction et le statut du morphème –(s)I dans plusieurs contextes morphosyntaxiques.

Share

COinS