Electronic Thesis and Dissertation Repository

Degree

Doctor of Philosophy

Program

French

Supervisor

David Heap and Jeff Tennant

Abstract

La présente thèse explore l'acquisition des pronoms clitiques accusatifs et datifs par les apprenants anglophones adultes du français L2. Afin de maîtriser la cliticisation en français, ces apprenants doivent premièrement acquérir le positionnement des pronoms clitiques dans la phrase. Deuxièmement, il est nécessaire d’apprendre les propriétés sélectionnelles du verbe et d’acquérir la différence morphologique entre l’accusatif et le datif.

Les résultats de cette thèse démontrent que les apprenants adultes du français L2 montrent un développement systématique et par étapes de la cliticisation et des propriétés sélectionnelles du verbe, ce qui confirme l’hypothèse du Transfert complet / Accès complet à la Grammaire Universelle (Schwartz et Sprouse 1994) et justifie les études antérieures portant essentiellement sur le positionnement des clitiques (White 1996, Herschenson 2004, Granfeldt et Schlyter 2004, entre autres). Cependant, à côté d’un développement graduel et constant des catégories fonctionnelles associées aux pronoms clitiques de même que des propriétés thématiques du verbe, il existe des alternances casuelles (ACC > DAT, DAT > ACC) propres à tous les niveaux d’apprentissage de la langue. Nous démontrons que l’acquisition de la position du clitique ne vient pas avec une valeur casuelle prédéterminée et que la distinction relativement explicite entre le datif et l’accusatif n'apparait que très tard dans le processus d'apprentissage d'une L2. Nous constatons également une prédominance des clitiques accusatifs qui posent moins de problèmes aux apprenants que les clitiques datifs. Nous nous rendons compte que la complexité de la structure argumentale du verbe français rend explicite et facilite l'acquisition du marquage casuel des pronoms clitiques.


Share

COinS