•  
  •  
 

DOI

https://doi.org/10.5206/cjsotl-rcacea.2018.1.8

Abstract

Innovative practice in a classroom adds challenges and tensions to programs and institutional structures in higher education. With the recent emphasis on curricula reform, there is a great focus on assessment and pedagogical practices to support student learning. To illustrate the tensions arising from these efforts, we present four pedagogical and assessment innovation approaches using both Shulman’s (2005) Signature Pedagogies and Tatar’s (2007) Design Tensions frameworks. The four approaches include problem-based learning, game-based learning, case-based learning, and technology-enhanced learning. A narrative for each approach examines and addresses tensions using Shulman’s (2005) surface, deep and implicit structures. We argue that there is an interconnected complexity and conflicting visions among the micro- (e.g., classroom or practicum), meso- (e.g., program), and macro- (e.g., institution) levels. We acknowledge that dynamic tensions continually exist and needs to be thoughtfully navigated in support of innovative assessment and pedagogies in higher education.

Dans l’enseignement supérieur, les pratiques innovatrices en salle de classe ajoutent des défis et des tensions aux programmes et aux structures institutionnelles. Suite à l’importance accrue récemment attachée à la réforme des programmes d’études, l’accent est mis sur l’évaluation et les pratiques pédagogiques pour soutenir l’apprentissage des étudiants. Afin d’illustrer les tensions qui découlent de ces efforts, nous présentons quatre approches de pédagogie et d’évaluation innovatrices qui font appel à la fois aux cadres de Shulman, Signature Pedagogies (2005), et à ceux de Tatar, Design Tensions (2007). Les quatre approches comprennent l’apprentissage par problèmes, l’apprentissage fondé sur le jeu, l’apprentissage basé sur des cas et l’apprentissage amélioré par les technologies. Chaque approche est examinée et traite des tensions qui en découlent en faisant appel aux structures de surface, profondes et implicites de Shulman (2005). Nous soutenons qu’il existe une complexité inter-connectée et des visions conflictuelles aux niveaux micro (par ex. en salle de classe ou durant les stages), meso (par ex. dans les programmes) et macro (par ex. au niveau de l’établissement). Nous reconnaissons que les tensions dynamiques existent de façon continue et doivent être soigneusement examinées pour soutenir l’évaluation et les pédagogies innovatrices dans l’enseignement supérieur.

Share

COinS