•  
  •  
 

DOI

https://doi.org/10.5206/cjsotl-rcacea.2018.1.4

Abstract

Over the past 20 years, interest in the impact of space on teaching and learning has grown, and higher education institutions have responded by creating Active Learning Classrooms (ALCs)—spaces designed to promote active, student-centred learning. While ALC research has explored teaching methods, student experience, and student learning, less is known about how teaching in these spaces affects instructors. We contribute to this discussion by investigating teachers’ educational development in these spaces. We asked new instructors to reflect on their ALC experiences, exploring their pre-course preparation and their perceptions about themselves, their students, and teaching and learning. Their reflections revealed key differences between knowing and learning: Although all participants knew about and were dedicated to student-centred pedagogy before teaching in the ALCs, teaching in these spaces prompted transformative learning through which they shifted both their behaviours and perceptions about student learning and about their own roles in the classroom.

Au cours des 20 dernières années, l’intérêt consacré à l’impact de l’espace sur l’enseignement et l’apprentissage a augmenté et les établissements d’enseignement supérieur ont répondu en créant des classes d’apprentissage actif (CAA) – des espaces consacrés à la promotion de l’apprentissage actif centré sur l’étudiant. Alors que la recherche portant sur les CAA a exploré les méthodes d’enseignement, l’expérience des étudiants et l’apprentissage des étudiants, on s’est moins intéressé à la question de savoir comment le fait d’enseigner dans ces espaces affectait les instructeurs. Nous contribuons à cette discussion en examinant le développement éducationnel des enseignants dans ces espaces. Nous avons demandé à de nouveaux instructeurs de réfléchir à leurs expériences en CAA, d’explorer leurs préparations avant les cours et leurs perceptions sur eux-mêmes, sur leurs étudiants et sur l’enseignement et l’apprentissage. Leurs réflexions ont révélé des différences majeures entre savoir et apprendre : bien que tous les participants aient été au courant, avant d’enseigner dans une classe d’apprentissage actif, de la pédagogie centrée sur l’apprenant et y aient été dévoués, l’enseignement dans ces espaces a engendré un apprentissage transformateur qui a abouti à un changement à la fois dans leurs comportements et dans leurs perceptions sur l’apprentissage des étudiants ainsi que sur leurs propres rôles dans la salle de classe.

Share

COinS