Title

Perceived Facilitators of and Barriers to Healthful Eating Among University Students

Document Type

Article

Publication Date

Summer 2010

Journal

Canadian Journal of Dietetic Practice and Research

Volume

71

Issue

2

First Page

e28

Last Page

e33

Abstract

Purpose: Photovoice, an innovative qualitative research method in health care, has not been used to its full potential in nutrition/dietetics. We explored the use of Photovoice to determine perceived facilitators of and barriers to healthful eating among university students. Methods: The study included 28 students enrolled in a 2008 introductory nutrition class. The students participated in a camera orientation session to review ethics and privacy issues. They took photographs and selected two for discussion in a focus group moderated by a graduate student who used a semi-structured facilitation guide. Researchers coded the transcripts, analyzed the pictures and students' written comments about the project, and ensured data trustworthiness through credibility, dependability, confirmability, and transferability of data and methods. Results: Six major themes emerged as facilitators and/or barriers: environment, nutrition knowledge, convenience foods, time, media influence, and food cost. More than one-third of the students thought the study "stimulated their critical thinking." They felt more empowered in sharing their perceptions and "getting their voices heard." Conclusions: Photovoice was a useful, "motivating," and "engaging" method for research on nutrition knowledge and dietary patterns of university students. Registered dietitians and other health professionals may benefit from the use of the Photovoice method when they are working with students. Objectif. Photovoice, une méthodologie de recherche qualitative novatrice en soins de santé, n'a pas été utilisée à son plein potentiel en nutrition et en diététique. Nous avons exploré l'utilisation de Photovoice afin de déterminer les éléments qui, selon les étudiants universitaires, facilitent une saine alimentation et ceux qui y nuisent. Méthodes. L'étude regroupait 28 étudiants inscrits en 2008 à un cours d'introduction en nutrition. Les étudiants ont participé à une séance d'orientation sur la prise de photos dans le but de se familiariser avec les enjeux liés à l'éthique et à la confidentialité. Puis, ils ont pris des photos et en ont sélectionné deux pour leur participation à un groupe de discussion, lequel était modéré par un étudiant des cycles supérieurs qui utilisait un guide d'animation semi-structuré. Les chercheurs ont codé les transcriptions, analysé les images et les commentaires écrits des étudiants sur le projet, et ont assuré la fiabilité des données par une analyse de la crédibilité, de la fiabilité, de la confirmabilité et de la transférabilité des données et des méthodes. Résultats. Six thèmes principaux sont ressortis en tant qu'éléments facilitant une saine alimentation ou y nuisant : l'environnement, les connaissances en nutrition, les aliments prěts à servir, le temps, l'influence des médias et le coût des aliments. Plus du tiers des étudiants ont révélé que l'étude «avait stimulé leur pensée critique». Ils se sentaient plus en mesure de partager leurs perceptions et de «se faire entendre». Conclusions. Photovoice s'est révélée une méthode utile, «motivante» et «persuasive» pour la recherche sur les connaissances en nutrition et les habitudes alimentaires des étudiants universitaires. Les diététistes et les autres professionnels de le santé pourraient bénéficier de l'utilisation de la méthode Photovoice lorsqu'ils travaillent avec des étudiants.