•  
  •  
 

DOI

https://doi.org/10.5206/cjsotl-rcacea.2017.1.5

Abstract

Increased emphasis is being placed on integrating research and teaching in higher education because of the numerous benefits accrued by students. In accordance, research methods courses are ubiquitously contained in curricula, ostensibly to promote research training and the research-teaching nexus. Students may not appreciate the inclusion, however, of such courses or emphasis on research training when their career ambitions are outside academia. In this analytical autoethnographic study, I examined my experience of teaching research methods to twenty graduate students using an inquiry-based learning strategy. To assist my analysis, I incorporated the students’ reflective journals of their experience of the course. Inquiry based learning motivated both the students and me, however the approach was time intensive and stressful for me. Contrary to current recommendations, guidance is of crucial importance with this teaching approach, particularly at the onset. Furthermore, an alignment between my own research interests and course content was not necessary for the research-teaching nexus to be experienced. Moreover, absence of such alignment provided opportunities for personal development both for the students and in my case, the instructor.

Dans l’enseignement supérieur, on met maintenant de plus en plus d’emphase sur l’intégration de la recherche dans l’enseignement à cause des nombreux avantages dont peuvent bénéficier les étudiants. Par conséquent, les cours de méthodologie de la recherche font désormais partie des programmes de cours de façon ubiquitaire, visiblement pour favoriser la formation en recherche et le lien entre l’enseignement et la recherche. Toutefois, les étudiants n’apprécient pas toujours une telle inclusion de ces cours ni l’accent mis sur la formation en recherche lorsque leurs ambitions de carrière se situent hors du milieu universitaire. Dans cette étude analytique auto-ethnographique, j’examine l’expérience que j’ai eue quand j’ai enseigné un cours de méthodes de recherche à vingt étudiants au cycles supérieurs en utilisant une stratégie d’apprentissage basée sur l’enquête. Pour faciliter mon analyse, j’ai incorporé les journaux de réflexions personnelles des étudiants dans lesquels ils ont relaté leurs expériences concernant le cours. L’apprentissage basé sur l’enquête a motivé à la fois les étudiants et moi-même, mais il s’est avéré que cette approche avait pris énormément de temps et avait été stressante pour moi. Contrairement aux recommandations qui circulent actuellement, il est de la plus haute importance de fournir des conseils quand on utilise cette approche d’enseignement, en particulier au début. De plus, il n’a pas été nécessaire d’aligner mes propres intérêts en matière de recherche avec le contenu du cours pour faire l’expérience du lien entre la recherche et l’enseignement. Par ailleurs, l’absence d’un tel alignement a fourni des occasions de développement personnel à la fois pour les étudiants et, dans mon cas, pour l’instructeur.


Share

COinS