•  
  •  
 

DOI

http://dx.doi.org/10.5206/cjsotl-rcacea.2016.1.3

Abstract

In 2014, the Undergraduate Research Initiative at the University of Saskatchewan implemented a pilot project to organize, support, and promote curriculum-based research experience as an integral aspect of participating first-year courses. The framework for the course-based initiative was the research arc; usually in groups, students in these classes would develop a research question, investigate it using discipline-appropriate methodologies, and disseminate the results. Nine classes (Agriculture, Animal Bioscience, Environmental Science, Women’s and Gender Studies, Psychology, Kinesiology, and Interdisciplinary Studies) participated in this program pilot. There were four key agents in the program: faculty instructors, research coaches, students in participating first-year classes, and university administrative staff.

This preliminary evaluation of the pilot suggests that first-year undergraduate research experiences have potential to benefit the undergraduate student participants as well as the faculty and research coaches involved. The primary benefits that faculty reported experiencing included an increased interest in ways to engage learners, reexamination of and reflection on their teaching strategies, the pragmatic support of a research coach helping with their work load, and an invigoration of their research. The primary benefits to research coaches included enhancement of their professional skills, experience in lesson planning and facilitation, CV building, and an ideology shift in how to best facilitate learning for undergraduate students. The most prominent benefits for undergraduate students appeared to be that they gained a better idea about how researchers think and work, that they increased their understanding of how research works, and that their own research and professional skills had improved.

Early, bottom-up evaluation identified characteristics of implementation that appear to best facilitate achievement of the initiative’s outcomes and identified the potential pitfall of imposing outcomes, from related but distinct initiatives, that may not be achievable or optimal in in the setting of first-year classes. The results of this evaluation suggest that rather than gaining clarity or focus, first-year students in course-based research experiences might gain awareness of their personal potential, of the potential of research, and of their career/educational options.

En 2014, l’Université de la Saskatchewan a mis en oeuvre un projet pilote, la Undergraduate Research Initiative (Initiative de recherche pour étudiants de premier cycle) dont l’objectif était d’organiser, de soutenir et de promouvoir l’expérience de recherche basée sur le programme de cours et faisant directement partie des cours de première année participants. Le cadre de cette initiative basée sur les cours était l’arc de recherche; habituellement divisés en groupes, les étudiants inscrits dans ces cours ont élaboré une question de recherche, l’ont examinée par le biais de méthodologies appropriées à la discipline et en ont diffusé les résultats. Neuf cours (agriculture, sciences biologiques animales, sciences de l’environnement, études sur les femmes et le genre, psychologie, kinésiologie et études interdisciplinaires) ont participé à ce programme pilote. Il y avait quatre agents clés dans le programme : les professeurs, les accompagnateurs de recherche, les étudiants inscrits dans les cours de première année participants et le personnel administratif de l’université.

Cette évaluation préliminaire du projet pilote suggère que les expériences de recherche en première année d’un programme de premier cycle peuvent potentiellement offrir des avantages aux étudiants de premier cycle qui y participent ainsi qu’aux professeurs et aux accompagnateurs de recherche. Les avantages principaux, selon les professeurs qui ont fait un rapport sur leur expérience, comprennent un plus grand intérêt dans les manières d’engager les apprenants, le réexamen d’une réflexion sur leurs stratégies d’enseignement, le soutien pragmatique des accompagnateurs de recherche qui les aident avec leur charge de travail et une revitalisation de leur recherche. Les avantages principaux pour les accompagnateurs de recherche comprennent une amélioration de leurs compétences professionnelles, une expérience dans la planification et la facilitation des leçons, des expériences à ajouter à leur curriculum vitae et un changement idéologique concernant la meilleure manière de faciliter l’apprentissage des étudiants de premier cycle. Les avantages les plus importants pour les étudiants de premier cycle semblent être qu’ils ont acquis une meilleure compréhension de la manière dont les chercheurs pensent et travaillent et de la manière dont la recherche fonctionne, et que leurs propres recherches et leurs propres compétences professionnelles ont été améliorées.

L’évaluation préliminaire participative a identifié des caractéristiques de mise en oeuvre qui semblent faciliter au mieux l’atteinte des résultats de l’initiative et a identifié l’écueil potentiel d’imposer des résultats, à partir d’initiatives différentes mais connexes, qui risquent de ne pas être réalisables ou optimales dans le cadre de cours de première année. Les résultats de cette évaluation suggèrent que, plutôt que de gagner en clarté ou en focus, les étudiants de première année qui participent à des expériences de recherche basées sur les cours pourraient prendre conscience de leur potentiel personnel, du potentiel de la recherche et de leurs options de carrière ou scolaires.


Share

COinS