•  
  •  
 

Abstract

This paper examines the profound and steady influence of aid and aid modalities on the education agenda in Africa and argues that, ultimately, the broader intent of Education for All as advocated at Jomtien and Dakar was narrowed to an almost singular focus on Universal Primary Education. This narrowing phenomenon is attributed to donor obsession with targets and comes at the expense of true ownership while compromising quality and upstream linkages in the education systems of Tanzania and other African countries. The paper concludes with some of the lessons learned and possible future orientations of aid to education for development.

Cet article examine l’influence profonde et constante de l’aide et de ses modalités dans l’agenda éducatif en Afrique et soutient qu’en définitive, l’objectif plus général de l’Éducation pour Tous telle que préconisée à Jomtien et à Dakar a été réduit à une quasi-singulière concentration sur l’Éducation Primaire Universelle. Ce rétrécissant phénomène est attribué à l’obsession des bailleurs de fond avec des objectifs et survient au détriment d’une véritable appropriation, tout en compromettant la qualité et les liens réalisés en amont dans les systèmes éducatifs en Tanzanie et d’autres pays africains. Cet article conclue en soulignant quelques-unes des leçons apprises et les possibles orientations futures de l’aide à l’éducation pour le développement.

First Page

81

Last Page

99


Share

COinS